La vie des crevettes #AS.2

La crevette est un animal subversif. Elle cache sa perversion derrière son adorable couleur rose, sucrée comme un museau de porcelet, comme ces chamallows que l’on grille volontiers sur le feu de camp l’été dans la montagne. Mais il ne faut pas se leurrer. D’abord, pas de montagne là où vivent les crevettes, donc oubliez les chamallows. Ensuite, crevette vient du latin « crevus« , qui signifie crever. Tout comme sa grand-mère l’écrevisse, la crevette est un animal funeste, tout au moins maladif.

Mais surtout, et c’est là toute sa dangerosité, la crevette a l’arme de la compassion. Contrairement aux écrevisses, crabes, homards et langoustines qui ont de grosses pinces, symbole d’avarice, la crevette est faible, nue, miséreuse, presque généreuse par son absence de défense digne de ce nom, ses yeux noirs vides d’émotion vous lorgnant avec pitié. Mais ne vous y fiez pas. Au contraire, mangez-la, ô cruels crustacivores, mangez-la toute ! Et peut-être, à l’intérieur, prendrez-vous un peu de sa couleur, sa couleur de bonbon, comme les flamants roses

♪ Camille Saint-Saëns : Aquarium

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s