Bouquinage (x2)

Flo Chako Hey ho ! Voilà, je me offert un petit plaisir, une pièce de théâtre au format poche ! « Faites comme chez moi », farce burlesque tirant parfois sur l’absurde, traitant des dérives de la vie de couple post-divorce, avec des personnages attachants (enfin j’espère) et un ton humoristique sur un sujet (quand même) sérieux.

Garantie plus efficace qu’un magazine féminin !

… et ça se trouve ici : 

Lydie, la quarantaine, reconstruit sa vie après un récent divorce. Cherchant à combler le vide, elle se lie à Didier, parodie de Don Juan décrépi mais convaincu d’être séduisant, qui n’a d’autre but que celui de faire son nid, à la manière d’un coucou. Mais l’irruption de Chantal et Jean-Charlotte, couple de « touristes » un peu fantasques s’installant chez Lydie pour les vacances, risque de bouleverser l’ordre des choses…

Flo Chako

Et aussi…

Lettre à de jeunes parents, petit conte rigolo qui date un peu (premier prix étudiants du concours de nouvelles « Osez l’aventure » de la Société des Auteurs du Poitou-Charentes en 2009) et a été spécialement illustré par l’artiste charentais Jean-François Poussard, dont vous pourrez retrouver des dessins et peintures ici :

– série Le feu et le raisin

– série Images musicales

– série Réélisme

On connaît tous de belles histoires où de courageux princes partent à la conquête d’un grand royaume, amassent de fabuleux trésors et de ravissantes princesses. Mais il y a aussi l’histoire de Jim et ses amis, à mi-chemin entre aventure épique et parodie burlesque, mais qui, vu qu’elle commence par « il était une fois », peut se prétendre légitimement un conte de fées, avec un soupçon d’humour et de poésie. Pour les petits comme pour les grands !

En bonus, un petit extrait, là, juste en dessous :

Flo Chako

illustration Jean-François Poussard © 2012

Jim et Trouffi, cheminant sur la route qui menait au donjon, faisaient la causette pour passer le temps.

« J’ai soif, » disait Trouffi.

« J’ai faim, » disait encore Trouffi.

« J’ai sommeil, » disait toujours Trouffi.

« Si tu ne fermes pas ton immonde clapet dans la seconde, je te ligote les mollets, t’enduis de miel et te balance sur une fourmilière, » répondait Jim.

Bien que tout les séparât, une grande amitié liait les deux compagnons.

–    Dis, honnêtement, t’y vas pour la gloire, pour l’or, ou pour la fille ?

–    Aaah, coquin de valet, tu n’y connais rien en chevalerie ! L’honneur seul dicte ma conduite, mais le cœur d’une belle est un objet bien doux, et l’amour, tortueux délice, est toujours prompt à prendre le plus honnête des hommes, lorsque la plus jolie des perles se trouve au fond du filet.

–    Paraît que ses problèmes d’acné sont assez épouvantables. J’ai apporté de la crème, au cas où.

–    Insolent cuistre, butor sans esprit, comment oses-tu injurier ainsi ma future

dulcinée ? Des excuses, ou c’est le bâton !

–    Holà mon bon Monsieur ! Il ne faut point vous fâcher, je ne fais que tripatouiller piteusement mon verbiage, et comme dit si bien l’adage, mieux vaut lécher une botte que se la prendre dans le derrière.

–    Il y a un adage qui dit cela ?

–    J’en sais rien, mais à tout prendre, je jette dessus mon dévolu, et souhaite que votre pied se satisfasse de mon babillage et n’aille pas vouloir s’élancer dans mon sillage.

–    Et ta langue de bois ! Ne crains-je point d’écharde ?

–    Votre pied est mon roi, j’ai peur qu’il me canarde.

–    Me voilà rassuré, j’avais un petit doute. Taïaut piètre valet, poursuivons notre route.

–    J’ai quand même pris de la crème au cas où.

Jim et Trouffi, faisant la causette pour  passer le temps, cheminèrent sur la route qui menait au donjon.

Flo Chako

illustration Jean-François Poussard © 2012

… et ça se trouve ici aussi : 

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s