La campagne ça vous gagne

C’est l’automne… mais en fait il y a encore tout plein de soleil ! Allez, un p’tit estival pour la route.

alf-naturisme

Et on va rester dans le thème bucolique, pas comme Bayer-Monsanto merd’ désolé voulais pas en parler. Cui-cui les ‘tits oiseaux et les fleu-fleurs !

alf-campagne

Bon allez, j’ai quand même envie de partager un très brillant court-métrage. Chaud devant !

Allez bisous !

♪ Devendra Banhart : I Just Feel Like A Child

Publicités

Noyeux Joël!

S’il y a bien une mode qui continue et continuera sûrement à faire du buzz, c’est les vidéos avec des chats – c’est pas le Simon’s Cat qui nous dira le contraire. Et qui plus est, les vidéos sponsorisées !

Le mois dernier, c’est Friskies qui nous offrait un joli petit conte tout mignon – on feint d’oublier que c’est une pub parce que c’est bien chou.

Mais depuis une semaine, c’est Sainsbury, ponte de la grande distribution britannique, qui régale. Et, vraiment, ils régalent, en allant donner vie à un très attachant personnage de conte pour enfants, la chatte Mog de Judith Kerr. A voir, si ce n’est pas déjà fait !

C’est rare de voir ça, mais ça prouve aussi que la publicité, quand elle s’en donne les moyens, peut être une vraie niche de créativité avec de véritables courts-métrages – ce que confirmeront les adeptes de la Nuit des publivores.

Mais moi, ma vidéo préférée à Noël, ça reste celle-ci. Indémodable !

0i9714w5

Et lui c’est Stitch, avec qui j’ai récemment eu le plaisir de travailler à Disneyland 🙂 Joyeuses fêtes et aloha!

Lundi du lapin

paques rabbit
universlapin

Ah oui, ce mystère du lapin qui distribue des neuneufs en chocolat ! (Que nous on a des cloches, pour raison catholique : elles prennent leurs vacances annuelles entre le jeudi saint et le dimanche de Pâques. Vacances en Italie, c’est bien connu, Rome et son Vatican, Rome et ses temples polythéistes en ruine, Rome et ses spaghetti bolo arrosés de chianti…)

corleone

Vito Corleone approves.

Et donc, pourquoi lapin ? Eh bien lapin parce que printemps, et que le lapin est un symbole de fertilité, donc de renaissance, donc de naissances en fin de compte parce que côté copulatoire le lapin c’est un champion du monde de la baise et que… wait, c’est vraiment un truc pour les enfants ? Ah ben voyons, c’est bien un truc d’amerloque, ça !

Bref, ne nous égarons pas, ce blog est tout public. Et donc, comme pour pas mal de trucs aux USA, cette histoire de lapin c’est de la récup’ : tout comme pour le cousin Santa Claus, le lapin de Pâques a une origine germanique. Heureusement qu’ils font pas ça pour tout, imaginez, McDo aurait fait fortune en vendant de la choucroute !

Aussi, la morale du jour – quoique sans rapport – que vous partiez en vacances ou que vous vous apprêtiez à reprendre le boulot : be happy!

lapinou

Et un haïku pour la forme :
Lapin de coton
D’un chapeau de magicien
Vient naître au printemps

Et puis, juste parce que tiens, j’ai ça chez moi 🙂
kittens

♪ Stereophonics : Have a nice day

Ice cream (et hygiène dentaire)

glace fraise dentiste SE

C’est l’histoire d’un congélo amoureux d’une glace à l’eau.

La glace à l’eau a plein d’amis, à la fraise, vanille, chocolat et pistache, d’autres au citron, orange et framboise-cassis. Le congélo n’a pour voisins qu’un distributeur de soda, une cafetière et une étagère de barres chocolatées. Toute la journée il s’ennuie, tandis que dans son ventre, son énorme ventre froid, sorbets et glaces font la nouba.

Toute la journée le congélo attend la nuit et, pour faire plaisir à sa glace à l’eau, entrouvre discrètement sa vitre, qu’elle puisse prendre l’air, souffler un peu, voir le dehors. Le congélo regarde sa belle regarder les étoiles, puis retourner à l’intérieur, dire poliment merci et rejoindre la fête avec un sorbet fruits de la passion. Le congélo est malheureux, il la voudrait rien que pour lui.

Un jour elle lui dit : « laisse-moi sortir l’après-midi, je rêve de voir le soleil. » Bien sûr le congélo ne se sent pas de joie ! Seulement il le sait bien, au soleil sa belle fondra, et lui fondra pour elle. Alors il dit : « pas maintenant, mais ce soir, promis, je t’ouvre ! » Mais on ne refuse rien à la glace à l’eau. Elle ne demande pas à sortir ce soir-là, ni le soir suivant, ne lui adresse même plus la parole.

Le troisième jour, il n’y tient plus. La glace à l’eau exulte : elle sort voir le soleil, respire l’air tiède, s’excuse pour sa froideur, espère bronzer un peu. Le congélo la regarde savourer son bonheur éphémère. Ce jour-là, à ses larmes se mêlera l’eau de la glace fondue.

chowchow

« Oh ouiiiii, des glaces… Dis, tu m’en offres une ? »

♪ The Moldy Peaches : Anyone Else But You (live)