Seunne Dey

grasse mat

Ah oui, parfum de vacances (alors que Pâques c’était y a 3 semaines, bon faut pas chercher)

J’ai un p’tit texte qui buzz depuis quelques jours chez Short, attention c’est un poil coquin http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/juste-un-coup-1

Médiatiquement ça parle beaucoup politique depuis un moment. M’est avis que les seules bonnes campagnes, c’est encore celles où pousse la végétation et où on construit des villages. Pour rappel :

Et un dessin de mon père que j’aime beaucoup, parce qu’il est beau et matériellement inutile, donc essentiel – son site http://jean-francois-poussard.tumblr.com/

tumblr_nn5fkq2nNL1ts3t8lo1_1280

♪ Flight of the Conchords : Pencils in the Wind

Ice cream (et hygiène dentaire)

glace fraise dentiste SE

C’est l’histoire d’un congélo amoureux d’une glace à l’eau.

La glace à l’eau a plein d’amis, à la fraise, vanille, chocolat et pistache, d’autres au citron, orange et framboise-cassis. Le congélo n’a pour voisins qu’un distributeur de soda, une cafetière et une étagère de barres chocolatées. Toute la journée il s’ennuie, tandis que dans son ventre, son énorme ventre froid, sorbets et glaces font la nouba.

Toute la journée le congélo attend la nuit et, pour faire plaisir à sa glace à l’eau, entrouvre discrètement sa vitre, qu’elle puisse prendre l’air, souffler un peu, voir le dehors. Le congélo regarde sa belle regarder les étoiles, puis retourner à l’intérieur, dire poliment merci et rejoindre la fête avec un sorbet fruits de la passion. Le congélo est malheureux, il la voudrait rien que pour lui.

Un jour elle lui dit : « laisse-moi sortir l’après-midi, je rêve de voir le soleil. » Bien sûr le congélo ne se sent pas de joie ! Seulement il le sait bien, au soleil sa belle fondra, et lui fondra pour elle. Alors il dit : « pas maintenant, mais ce soir, promis, je t’ouvre ! » Mais on ne refuse rien à la glace à l’eau. Elle ne demande pas à sortir ce soir-là, ni le soir suivant, ne lui adresse même plus la parole.

Le troisième jour, il n’y tient plus. La glace à l’eau exulte : elle sort voir le soleil, respire l’air tiède, s’excuse pour sa froideur, espère bronzer un peu. Le congélo la regarde savourer son bonheur éphémère. Ce jour-là, à ses larmes se mêlera l’eau de la glace fondue.

chowchow

« Oh ouiiiii, des glaces… Dis, tu m’en offres une ? »

♪ The Moldy Peaches : Anyone Else But You (live)