La vie des autruches #AS.6

L’autruche est un animal subversif. Et, pour une fois, je peux citer une source de référence ! En effet, Aristote a dit : « l’homme est un animal politique. » Or, l’autruche est politique ! Ainsi que me le confiait l’autre jour mon amie énarque Marie-Ségolène, la politique de l’autruche est certes quelque peu négative sur le plan négatitutif, elle n’en reste pas moins pratiquée par un nombre incalculable d’individus hauts-placés dans la haute-finance ou la moyenne administration.
Je n’invente rien ! – et peut-être que je vais me prendre un procès au ***. D’ailleurs, très franchement, l’autruche, derrière ses airs de grande dame, n’en reste pas moins une mijaurée réactionnaire endimanchée du popotin et dont on se fout les plumes dans le ***.
Alors, la prochaine fois que vous irez au zoo – ou à l’assemblée nationale – méditez sur la citation suivante: fluctuat nec mergitur qui en français veut dire : « autant en emporte le vent, maman, j’ai mal aux dents. »

Ah et puis, joyeux Halloween !

logo halloween

♪ Brother Dege : Too Old to Die Young

La vie des chamois #AS.5

Le chamois est un animal subversif. Plus exactement, il est narcissique. Décomposons : d’abord, « chat », qui est un animal franchement nombriliste, en suite, « moi »… je n’invente rien – ou alors, on aurait pu dire 12 mois de l’année, mais l’année du chat, même chez les Chinois ça n’existe pas. Bref, miaou, poil au minou (ouh que c’est subversif, ça.)

Après, conséquence normale de l’égo-centrisme, le chamois est coquet, prend soin de ses tubes de maquillage et de ses lotions hydratantes pour la peau – ne dit-on pas « une peau de chamois« ? D’ailleurs, quand le chamois vieillit, il est chiant : une vieille peau. Limite peau de vache. Mais après, faut pas confondre non plus. Certes, le chamois a des cornes – ça, c’est vache – mais ce n’est qu’en haute montagne qu’il fait un effet bœuf – purée j’suis en forme – tandis que la vache, elle, est plutôt un animal de la plaine. A part peut-être la vache Milka. Oui mais, pas de pub gratuite. Alors chut.

Non et puis au bout d’un moment les jeux de mots avec les bovins et les équidés, ça va bien, quoi…
Non et puis surtout, y a un excellent sketch de Raymond Devos qui traite déjà de bovins et d’équidés.

Floune Alfred jeux de mots pourris

♪ Michaël Jackson : Maria

Brevet de guerre

chat & coyote
Un bureau, deux chaises. Un employé bien habillé est plongé sur la paperasse.
Un type rentre.

L’EMPLOYÉ — Suivant !

LE TYPE — Bonjour, je viens pour un brevet.

L’EMPLOYÉ — Très bien mon brave, asseyez-vous je vous prie.

Le type s’assoit.

LE TYPE — Je viens pour faire breveter la guerre.

L’EMPLOYÉ — Je vous demande pardon ?

Lire la suite